Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Recherche sur Over-Blog

                          

 

9 décembre 2013 1 09 /12 /décembre /2013 00:00

C'est en voyant cette plaque ci-dessous que je me suis demandé si nous avions fait quelque chose sur cet illustre Timbaud et surtout pourquoi y avait-il une plaque ?

 

Première étape inévitable, le blog de Brudipat. Avec l'outil Recherche d'Over-Blog, on trouve un certain nombre d'articles sur le quai Jean-Pierre Timbaud mais rien sur le bonhomme.

Deuxième étape obligée : Wikipédia.
Jean-Pierre Timbaud, né le 20 septembre 1904 à Bossavy de Payzac, mort le 22 octobre 1941 à Châteaubriant (Loire-Inférieure), est un syndicaliste français appartenant à la Confédération générale du travail.

Il est fusillé comme otage en représailles à l'attentat du 20 octobre 1941 contre le Feldkommandant Karl Hotz.
Rien à voir avec Juvisy.
A partir de Google Images, j'arrive sur une page locale avec une bio détaillée et une illustration.

Le 22 octobre 1941 il est abattu parmi les 27 Otages de la Sablière suite à l’exécution du lieutenant colonel Hotz à Nantes. Il sera enterré à St Aubin des Châteaux avec Maximilien BASTARD (19 ans) et Huynck KON Han.

 

Dernier recours le livre ultime de la Maison de Banlieue sur les noms de rue de la communauté d'agglo. Je trouve cela page 68 :

Le 28 octobre 1944, le Comité de libération de Juvisy, présidé par M. Paul Meillat, décida que le quai de l’Industrie sur la rive gauche de la Seine venant d’Athis-Mons (où il n’a pas changé de nom) porterait désormais le nom de « patriotes tombés pour la Libération de la France » : le nom de Jean-Pierre Timbaud fut alors choisi. 

Je suis un peu décu ; finalement, Jean-Pierre Timbaud est arrivé sur le quai presque par hasard. Au moins, on sait qui c'est.

Il était pas très doué en orthographe (voir sa dernière lettre très émouvante à ses deux amours). Comme quoi on peut être un bon résistant et nul en français.

Mes deux gran amours sait la derniere lettre que je vous ecrit, je vait etre fusillé dan quelque instant mai cheri ma main ne tremble pas je suis un honnette travailleur sait vous deux qui ettes a plaindre il vous faudra surmonté se grand malheur soyet courageuse come je le suis.

Je concluerai par cette citation du site très rouge Comprendre, expliquer, combattre :

Celui qui ne connaît pas l'histoire est condamné à la revivre.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Daniel - dans Ancien temps
commenter cet article

commentaires

M. Dauchez 15/03/2014 10:05


Celui qui ne connaît pas l'histoire ...


d'un certain Marx (Karl)


P.S. merci pour ce blog!

Michel 22/12/2013 14:08


he oui pas grand chose a voir avec Juvisy, mais saluons ceux qui ont prdus la vie dans ses année sombres de nore histoire.


 


un autre grand inconnu, ( devenu) Xavier Pidoux de la maduère maire de Juvisy pendant 24 ans, (recors absolu), sénateur de la seine et oise, membre de la comission de la reconstruction et
réparation des dommages de guerre qui s'est retiré de la vie publique de Juvisy en 1971 pour cause de maladie, décédé en 1977 a St raphael (Var).


Bien que maire pendant 24 ans, sénateur et initiateur de l'essentiel de la recontruction de Juvisy, il reste le plus illustre inconnu de Juvisy, (pas une plaque , pas une rue, pas un seul hommage
en souvenir de ce personnage )

juvisienne 09/12/2013 08:45


pas d'instruction... mais du courage.!!