Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Recherche sur Over-Blog

                          

 

7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 00:00

 nullLe Coteau des Vignes est à la mode (voir l'Athis-Infos page 12 de ce mois-ci). La municipalité qui l'a racheté en septembre 2005, songe à en faire on ne sait quoi. Des échos m'ont laissé entendre que l'on pensait même y mettre des moutons... C'est vrai que l'on y a déjà réintroduit l'ours :-) D'autres personnes plus sérieuses envisagent de le nettoyer. A l'époque de MNL, il y avait un projet de terrasses suspendues le long du Grand Rû avec une passerelle en bas pour rejoindre la Promenade de l'Orge. Le lieu est classé car la tulipe sauvage y subsiste.
Mais de l'avis de ceux qui le fréquentent, je pense que il ne faudrait rien y changer. Ce lieu sauvage et mythique en pleine banlieue parisienne est le petit village gaulois de la Nature qui résiste tant bien que mal à l'envahisseur bétonneux. Même MNL avait proposé y construire un lycée. Sacrilège !

MD, jeune étudiante en architecture me demande par ailleurs de "parler de ce qu’il a été dans le cœur des habitants, a-t-il déjà eu une grande importance dans la vie des Athégiens et dans ce cas, quelle importance ? "

 null
Je vais donc donner quelques anecdotes de l'histoire des Coteaux car le commun des athégiens appellent cet endroit les Coteaux !

 
A l'époque lointaine où j'allais au lycée polyvalent d'Athis-Juvisy (aujourd'hui Pagnol), je me souviens qu'il y avait des cerises encore comestibles. Ce qui nous avait valu deux heures de colle car nous étions sortis du lycée nous y promener sans autorisation pour en manger. C'était notre terrain vague avec les Grottes de Juvisy.

  
J'avais une vieille mob, un vélomoteur comme on disait aussi, qui me permettait de faire du cross dans les sentiers. Aujourd'hui encore, il arrive d'y croiser des engins motorisés genre quad !

 null

 Plus tard, j'y emmenais les gamins se balader. Étions-nous encore en France ? Loin d'Athis ? Ça leur rappelait les vacances. Ça leur faisait un peu peur. Mais à part deux chats, un chien en vadrouille et un écureuil, on ne peut pas dire que la faune sauvage y soit très dangereuse. On affirme que certains y ont vu des renards, je veux bien le croire. Mais je devais rassurer les enfants : non, non, il n'y a pas de serpents.

 
Et puis, les coteaux exacerbent tous les fantasmes. On dit souvent que le Coteau des Vignes est "habité". Quelques tentes de clodos parfois. Ou même dans les années 80, un exhibitionniste s'y montrait (était-ce le même que celui qui sévissait dans le sentier de la Vieille Montagne ?).  Mais on y trouve surtout des joggers et des gens qui promènent leurs clébards. Des cueilleurs de mûres ou de bardanes. Car les cerises comestibles, c'est fini malgré les cerisiers toujours en fleurs au printemps.
Des vestiges de vignes rappellent que cet endroit était un lieu vinicole au XIXème siècle.


La seule fois où j'ai eu la frousse, c'est en me retrouvant devant un asiatique, la carabine à la main mais ce brave homme se contentait de s'entrainer au tir !
nullCertes, en plein milieu des coteaux, il y a un endroit où visiblement, il y a eu un feu. On y voyait une corde se balancer pour jouer à la balancoire. Rassemblement de jeunes ? Parfois, on découvre un vieux scoot cramé ou une bagnole brûlée.
 
Et j'ai croisé un jour, un jeune homme le pantalon aux chevilles debout davant une autre personne (fille ou garcon ?) agenouillée devant lui...

 
On y voit aussi souvent un photographe (sourire) qui a appris le nom des papillons en les cliquant dans les coteaux !! Car pour moi, les coteaux, c'est un lieu totalement nature, sauvage, anachronique, vivant (les sentiers s'y font et s'y défont !), joyeux,  C'est là que je viens me ressourcer quand ça va pas trop coté mental.


Le SIVOA fait exprès de laisser les bords de l'Orge en état pour préserver la faune et la flore (hérons, cormorans, mouettes, poules d'eau, canards, foulques, grèbes castagneux, pies, pigeons, tourterelles, corbeaux, corneilles,  ragondins, libellules, papillons etc.). Il serait donc malvenu d'y faire une allée (la promenade de l'Orge de l'autre coté étant amplement suffisante pour la balade dominicale).


Les pêcheurs se retrouvent à l'embouchure du Grand Rû (un égout en fait, d'où parfois d'étranges masses mousseuses).


Cnullertains diront qu'entre deux chants de mésange voire d'un rossignol ou le toc toc du pic-vert, on y entend au loin les avions d'Orly, les sirènes de la ville, les cloches de Saint-Denis ou des écoles, les cris des enfants jouant le long de l'Orge mais c'est ça qui fait le charme des coteaux : on s'y sent tout proche et très loin à la fois. C'est le ptit bois derrière chez soi. Ce sont les primevères à l'approche de printemps. Puis les églantines. Les fleurs de cerisiers. Les papillons en été puis les araignées à la fin août (ah ! ben oui, il n'y a pas de serpents mais il y a des araignées quand même !)

 

D'autres anecdotes me viennent. A l'intersection de deux sentiers, j'avais nommé un endroit le Triangle d'Or car j'y avais vu des pavots ! Sûrement quelqu'un qui venait découvrir à la fois les paradis naturels et artificiels !!

 

Le Coteau des Vignes, c'est le "poumon vert" d'Athis (comme le surnommait MNL), c'est notre Amazonie et s'il disparaissait, c'est nous qui disparaitrions avec.

 

Documents annexes :
Un peu d'histoire ici :
http://dandylan.over-blog.com/article-7225127.html
Et une anecdote là :
http://dandylan.over-blog.com/article-2805444.html

Les dossiers sur le site de la mairie sont là :
http://www.mairie-athis-mons.fr/?p=_cadre-de-vie/environnement/coteau-des-vignes.php
http://www.mairie-athis-mons.fr/annuaire/structure_467.htm
http://www.mairie-athis-mons.fr/actualite/article_819.htm

Plus ésotérique mais intéressant :
http://tessa-quayle.joueb.com/news/naissance-mysterieuse-du-coteau-des-vignes-d-athis-mons

Mes photos des Coteaux :
http://dandylan.free.fr/photos/blog/blog.htm

http://dandylan.free.fr/photos/coteauxindex.htm

 

Plan des Coteaux :
http://dandylan.free.fr/photos/coteaux2004/plan_coteaux.htm

Partager cet article

Repost 0
Publié par Daniel - dans Nature
commenter cet article

commentaires

MD 23/04/2011 23:30


Un peu de retard dans mes remerciements.. Moi qui pensait être un peu à coté de la plaque en écrivant un mémoire sur la préservation de ce haut lieu de nature, decidemment toutes les recherches ne
font que confirmer mes idéaux! Merci beaucoup en tout cas. MD


FJ 09/03/2011 12:39



Tout athégien de bonne facture connaît les coteaux et leur histoire : souvent promis à l' "urbanisation", ils ont été (miraculeusement ?) préservés. Certes à nettoyer un peu, mais quelle poésie !


Et ce lieu encore très naturel est un immense "espace de respiration" à découvrir. Il semble y avoir tout intérêt à le conserver dans une banlieue aujourd'hui assez dense ; et ce n'est pas
contradictoire avec du  renouvellement urbain, puisque l'on construit beaucoup (mais ailleurs, là où c'est utile) dans Athis-Mons.


Donc on doit pouvoir conserver ces deux types de paysages : urbain un peu dense d'un côté et très préservé de l'autre: ils cohabitent bien (à mon sens). C'est un des "restes" des anciens coteaux
où des vignobles existaient au début 20 è. Ils ont, outre une approche écologiste de base, un réel intérêt paysager et recèlent des surprises : Dandylan en a dévoilé qques-unes.


C'est un des atouts d'Athis...Quelle le garde.


FJ



Brudipat 07/03/2011 08:22



Suberbe billet Dandylan ! Je suis complétement de ton avis, je suis d'accord avec ceux qui pensent qu'il ne faut rien changer !


Les amoureux des coteaux savent que l'on peut s'y promener sans soucis dans un cadre unique en banlieue, les coteaux ca se mérite ! Pas questions de couper des arbres pour y mettre des moutons,
de toutes les façons "l'Ours n'est pas d'accord il pourrait être tenté et faire un carnage  :-))


Bon il n'y a pas de serpents mais on peut (ou pouvait) trouver des Orvets :-)) ainsi que tritons et salamandres ! Liste non exhaustive !!!


 



Geneviève 07/03/2011 07:52



Comme vous en parlez bien ... Je suppose que "MD" va être ravie de tous ces renseignements. Bravo !