Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Recherche sur Over-Blog

                          

 

26 septembre 2013 4 26 /09 /septembre /2013 00:00

Oui, je sais, c'est ma rue alors j'en parle plus que d'autres... L'avenue du bombardement du 18 avril 1944 ! Ma nièce en débarquant, nous a fait cette remarque : c'est la guerre ici. (sourire). Ça, c'était déjà la semaine dernière. La rue était complétement cabossée :

16/09/2013

 

Et puis du 16 au 19, les travailleurs de la nuit nous ont empêchés de dormir mais quand même, un grand coup de chapeau, c'était pour la bonne cause.

 


19/09/2013

 

Ensuite, c'était comme ça :

22/09/2013

 

Et à ce moment-là, ils se sont attaqués aux trottoirs après le 8 à Huit.

23/09/2013

 

A suivre...

En tout cas, les vélos pourront circuler tranquillos. A mon époque (le Moyen-Âge), les cyclistes qui prenaient les trottoirs et les sens interdits étaient très mal vus...

Reste à refaire les quais de Seine pour y circuler à bicyclette sans risquer de se faire bouffer par tous les camions qui y circulent ! Cela ne résout pas le passage des gros camtars qui descendent la cote d'Avaucourt pour rejoindre le Pont du Bourbonnais en m'évitant de justesse à l'arrêt de car du Cottage...

Partager cet article

Repost 0
Publié par Daniel - dans Transports
commenter cet article

commentaires

Eve G. 26/09/2013 09:53


Suis en parfait accord avec vos propos concernant notre quartier. j'ai exprimé le mécontentement des automobilistes bien que je n'en fasse pas partie, mais j'entends leur colère autour de moi.
Très difficile de faire un retour en arrière pour les pratiquants mais il est certain à l'heure actuelle, trop de véhicules, conducteur le plus souvent seul, pratique de la conduite parfois
aberrante. Vous m'apprenez l'argot du mot camion, merci. J'espère voir le développement de parkings à vélos sécurisés en centre ville (à Juvisy on accroche son vélo sur la grille face à l'entrée
du Commissariat) et chaque nouvel immeuble collectif devrait être équipé d'un garage à vélos si l'on veut être cohérent. La pratique des pistes cyclables mixtes fut cause d'accidents graves, ce
ne sera pas le cas avenue du 18 avril, chacun sa piste... la ville de Strasbourg a été condamnée en janvier de cette année à séparer les pistes cyclables des tottoirs piétons. Bonne journée