Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Recherche sur Over-Blog

                          

 

3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 00:00


Cours Dewalle. JUillet 2008.

 


Cours Dewalle. 28/01/2013

Repost 0
Publié par Daniel - dans Avant - après
commenter cet article
2 février 2013 6 02 /02 /février /2013 00:00

J'ai un peu honte du FCFJ qui annonce à peine l'affiche de ce soir sur le site !?
Mais ils en font un match choc sur celui du site de l'OL !
En plus, le match est diffusé sur France 4...

 

Heureusement, j'ai trouvé une affiche sur le Facebook.

Repost 0
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 00:00


Zoo d'Avaucourt. 22/01/2013

Repost 0
Publié par Daniel - dans Nature
commenter cet article
31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 00:00

On a pas mal glosé sur l'affaire du Concorde vandalisé il n'y a pas longtemps au Musée Delta (doit-on dire l'ex-Musée Delta malheureusement ?) sauf que lundi en allant jeter un oeil sur un graffiti vu du RER sur un local ferroviaire le long de la voie du RER C au péril de ma vie, j'ai vu que la gare aussi avait été vandalisée.

On parle même  du Concorde dans Wikipédia !

Dès les débuts du graffiti, les writers ont pris un certain plaisir à voir voyager leur nom. Non seulement le déplacement offre une dimension supplémentaire à l´œuvre, mais elle permet en plus au tagueur de se faire connaitre à travers les différents quartiers de sa ville voire au-delà. Ainsi, différents types de véhicules sont tagués ou graffés : camionnettes, camions, métros, RER, trains, etc. Certains artistes ont même peint le Concorde exposé au Musée Delta d'Athis-Mons, à l'aéroport d'Orly26.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Graffiti

 

Me voilà à franchir les limites à ne pas franchir :

 

Tout ça pour pas grand-chose :

 

En me retournant, j'aperçois d'horribles choses sur le mur de la gare :

 

 

En paraphrasant Wikipédia, on peut toujours dire que certains artistes ont même peint la gare d'Athis-Mons (rires).

Repost 0
30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 00:00

Tous les matins depuis quelques temps dans le car pour aller au boulot, j'apercevais un vélo attaché à un lampadaire au centre de la place Rothenburg. Etait-il abandonné ou était-ce quelqu'un qui le laissait là pendant la journée au péril du vélo ?? Et que donc dimanche, je descends du train de Paris pour aller cliquer la mystérieuse bicyclette... sauf qu'elle n'y était plus. Tant pis ! Mais je suis têtu et v'là-t-y pas que j'y retourne lundi et que bingo la roue de biclou, le revoilà ! Un modèle Belle Epoque. Bien protégé aux yeux de tous peut-être !?

 

 


Place de la gare. 208/01/2013.

Repost 0
Publié par Daniel - dans Insolite
commenter cet article
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 00:00

Toujours dans les archives de mon "fonds local" perso, je retrouve cette photo anodine de 2007. Orly-Automobiles vient d'être démoli. Tiens, un bon avant-après à faire, me dis-je. Je cours sur Google Maps, la bible du blogueur archiviste et.... rien ! Google ne connait pas la rue du Rond-Point !? Je cherche au jugé. Toujours rien !?

Rue du Rond-Point. 18/02/2007

 

Je cherche, je cherche et trouve la soluce :

- Rue Joséphine Baker ; anciennement appelée “rue du Rond-Point”, par une décision du Conseil municipal du 21 novembre 2008, celle-ci est désormais devenue “rue Joséphine Baker”, du nom de la chanteuse et danseuse franco-américaine engagée auprès de la France libre dans les services de renseignement au cours de la seconde guerre mondiale.
http://www.mairie-athis-mons.fr/publications/athisinfo/2008-035/athis-mons-info-2008-035.pdf

 


Rue Joséphine Baker. 28/01/2013

 

Dans la foulée, j'ai aussi fait le nouveau bâtiment qui remplace Cailleau juste à coté... 

N7. Juillet 2008.

 


N7. 28/01/2013

Repost 0
Publié par Daniel - dans Avant - après
commenter cet article
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 00:00

En cherchant quelque chose sur Savigny, je tombe sur cette église qui ne me dit rien du tout !?

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Savigny-sur-Orge_Eglise_Notre-Dame-de-l'Esperance.JPG

 

C'est un sujet comme un autre et je continue mon investigation :

 

Il s'agit de l'église Notre-dame d'Espérance, née le 16 juin 1963 (première pierre posée par Monseigneur Renard, Évêque de Versailles), ouverte au culte le 15 septembre 1964 (première messe présidée par Monseigneur Letourneur, Vicaire Général, qui a habité derrière l'église de 1977 à 1979). Voici ce qu'écrivait sur le Curé-fondateur, l'abbé Jacques Dufour, qui a quitté Savigny pour l'Évêché de Pontoise au moment de la création des nouveaux départements et des nouveaux Évêchés (à l'automne 1966). Ce qui suit est un extrait du Lien (journal de la paroisse Saint Martin) de septembre 1964 : " Depuis longtemps, pour qui longeait son vieux mur délabré depuis la rue Vigier jusqu'à la rue de Rossay, le parc de Grandvaux présentait l'aspect d'une retraite mystérieuse, exception faite toutefois pour les enfants, petits et grands qui, par les brèches, y faisaient de fréquentes incursions pour de passionnantes parties". On savait seulement que ce domaine, jadis propriété de M. Achille Vigier, gendre Maréchal Davout et ancien Maire de Savigny, appartenait depuis quelques années à une société d'aviation.
http://otsi.savigny.free.fr/monuments/eglises/esperance.htm#20ans

 

 

En 1960, les projets de construction des ensembles de Grand-Val puis de Grand-Vaux prennent corps. L’église saint Martin se révèle insuffisante pour accueillir la population à venir. Il est nécessaire d’envisager rapidement la construction d’un autre lieu de culte dans le nouveau quartier.

Le père Dufour, curé de la paroisse saint-Martin, s’entend avec la S.E.M.I.C.L.E. société immobilière propriétaire des terrains, pour l’obtention d’une parcelle au cœur de la nouvelle cité. 4200 m2 sont ainsi cédés à l’Association diocésaine de Versailles pour y construire un lieu de culte "en harmonie avec les immeubles du grand ensemble".

Le projet en est donc confié à monsieur Hébard, architecte de la cité et la première pierre posée le 16 juin 1963 par l’évêque de Versailles.

La première messe est célébrée le 15 septembre 1964 et l’église consacrée par Monseigneur Renard le 13 décembre de la même année.

Le bâtiment de 500 places sur 500 m2, a été construit à moindres frais car financé en majeure partie par les dons des paroissiens et de fidèles. Plusieurs artistes saviniens ont bénévolement contribué à la décoration du bâtiment. Les vitraux ont été réalisés d’après une maquette de monsieur Lamarque, peintre.

Bernard Augst, sculpteur, a dessiné les fonds baptismaux et offert le grand Christ en bois. La statue de la Vierge est une œuvre de madame Fayet-Leroy. En 1972 le clocher accueillit trois cloches rapatriées d’Algérie, souvenir fort pour les nombreux rapatriés d’Afrique du Nord qui habitent alors Grand-Vaux.
http://www.savigny.org/spip.php?article173

 

On trouvera quelques photos sur le site du diocèse :

http://evry.catholique.fr/Savigny-sur-Orge-Notre-Dame-d

 

Il ne me reste plus qu'à aller y faire un tour... si je la trouve.
Et à relire Sacrées bâtisses !
 

Repost 0
Publié par Daniel - dans Culte
commenter cet article
27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 00:00


Promenade de l'Orge. 22/01/2013

Repost 0
Publié par Daniel - dans Insolite
commenter cet article
26 janvier 2013 6 26 /01 /janvier /2013 00:00

L'Ecole et Espace d'art contemporain Camille Lambert présente sa nouvelle expo de 2013 intitulée L'Autre. J'ai bien aimé cet amas d'objets hétéroclites portant tous pourtant autour du thème du rite. Une exposition collective très cohérente, j'ai trouvé, qui rompt avec le sempiternel tableau et oscille entre art premier et art ultime.

 

Dix artistes sont réunis à l'Espace d'art Camille Lambert dans une exposition collective autour du rite : Alex Burke, Gaston Damag, Marie-Hélène Fabra, Michel Gouéry, Marine Joatton, Dominique Liquois, Patrick Loughran, Emmanuel Rivière, Florence Reymond, Aurélie Slonina

 

C’est dans un dialogue permanent ou ponctuel que l’artiste entretient avec lui-même, que naissent des objets ou pièces porteuses de désir, de pouvoir, de protection ou d’identification. Ces pièces d’un statut particulier évoquent un mode de représentation qui a toujours existé entre visible et sensible.

Les Portes de l'Essonne.

 

 

 

 

 

 

Entrée libre. Jusqu'au 2 Mars 2013.

Repost 0
25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 00:00

L'aut'jour, j'attendais un car qui n'est jamais arrivé et des vitriers changeaient les vitres de l'abribus alors qu'elles n'étaient pas cassées !? J'ai lu plus tard je ne sais plus où qu'ils changeaient toutes les vitres des abribus !?

Avenue du 18 Avril. 15/01/2013

Repost 0