Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Recherche sur Over-Blog

                          

 

9 février 2011 3 09 /02 /février /2011 00:00

J'étais allé tranquillement cliquer les graphs du coté du sentier qui prolonge la rue Danton à Juvisy, le long de la voie du RER D et de la rue Nouvelle à Athis-Mons. J'y avais rencontré le pote de Brudipat (omniprésent en ce moment).


Paradoxe social de notre époque : la construction du Carré-Seine tout beau tout neuf juste à coté du camp de roms du terrain vague de la rue Nouvelle.


Je croise d'ailleurs une famille de roms avec un caddie qui sort du bidonville. Le garçon me dit bonjour.


Mais le vieux rom derrière moi me lance des regards pas catholiques et dès que je sors mon APN, il se met à me crier dessus. Un autre rom me fait signe et me désigne le vieux. C'est bien après moi qu'il en a et j'entends, alors qu'il s'approche du camp, "Photo interdite. Dégage tout d'suite".


Je n'ose donc pas trop entrer dans le terrain vague. On ne sait jamais. Pourtant, il y avait des graphs intéressants. Tant pis !




Je me contente de cliquer de loin les baraquements.


Et dis au revoir au pote de Brudipat.


Certes, il ne faut pas polémiquer. Et chacun a le droit de vivre. Mais bon, est-ce raisonnable de m'houspiller ainsi ?? Les roms ont envahis le RER pour y mendier et j'ai lu quelques trucs sur le Net. En Octobre, il y avait eu une marche de solidarité pour les roms (lire Le Parisien) où on lisait que ceux d'Athis-Mons devaient être expulsés avant la fin de l'année. Bon, ben, ils sont encore là. Peut-être va-t-on les reloger à Carré-Seine ? Dans un article de La Croix qui raconte une semaine ordinaire dans un camp rom", je lis ceci :

Plusieurs évoquent le camp d’Athis-Mons, en proie aux trafics d’alcool et de cigarettes, à la location des cabanes par le « chef » et peut-être à la prostitution. « Les militants sont fatigués », dit une jeune femme qui a vu partir en Roumanie les enfants qu’elle s’était pourtant démenée à scolariser. Un vif débat suit alors et quelques noms d’oiseaux sont échangés sur « les mentalités » des Roms…

Et puis voilà.... 

Repost 0
8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 00:00

Une belle carte postale ancienne actuellement sur Delcampe !!

Repost 0
Publié par Daniel - dans Cartes postales
commenter cet article
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 00:00

Hier en début d'après-midi au stade Maquin, les footeuses juvisiennes n'ont fait qu'une bouchée des joueuses de Rodez : 4-0. Score sans appel. Je ne suis arrivé que pour la seconde mi-temps car le match commençait très/trop tôt à 13h. Deux buts de Toto, un de Julie et d'Amélie.



Quelques photos ici et le diapo directement là.

Repost 0
6 février 2011 7 06 /02 /février /2011 00:00

Bon, z'ont désiamanté le bâtiment de la rue de l'Epinette où j'ai habité 10 ans avant de le démolir mais là, j'ai trouvé cet avis de passage dans la cage d'escalier du bâtiment voisin encore habité de la rue des Carneaux. Et s'il y en a trop, ils font quoi ?

18 rue des Carneaux. 25/01/2011

Repost 0
Publié par Daniel - dans Actualités
commenter cet article
5 février 2011 6 05 /02 /février /2011 00:00

J'avais retrouvé cette photo ratée en farfouillant dans mes clichés de 2005 sauf qu'en 2011, cette photo est plus intéressante qu'il n'y parait !

Avenue du 18 Avril. Mars 2005

 

Et j'ai fait un avant/après... après l'excellent triptyque de Brudipat au même endroit. Mais c'est pas le même cadrage.

Avenue du 18 Avril. 24/01/2011

Repost 0
Publié par Daniel - dans Avant - après
commenter cet article
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 00:00

Dans l'exposition Peurs sur la ville au Musée de la Monnaie, un photographe appelé Wolf présente des photos pixellisées, tirées de Google Street View où l'on voit des gens. J'ai cherché quelques personnes dans les rues de Juvisy et Athis :




Cliquer sur l'image pour l'agrandir.



Repost 0
Publié par Daniel - dans Gens
commenter cet article
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 00:00


Rue Hoche. Juvisy sur Orge.

Repost 0
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 00:00

Des problèmes de trains et d'écrans... (sourire)



Gare de Juvisy. 20/01/2011

Repost 0
Publié par Daniel - dans Transports
commenter cet article
1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 00:00

Un ciel oublié du 3 Janvier 2011 :

Avenue du 18 Avril. 03/01/2011

 

Le ciel du 31 Janvier 2011 :

Avenue du 18 Avril. 31/01/2011

Repost 0
31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 00:00

L'aut'jour, j'avais une réunion sur "le site LU" et j'ai aperçu cette enseigne d'un autre âge. Quel rapport entre GB et LU ? La Maison de Banlieue m'a aimablement répondu que cela signifiait General Biscuit (ou Generale Biscuit). Sur la page Danone de Wikipédia, on peut lire : 1987 : Rachat du groupe Général Biscuit qui possède la marque de biscuits LU.

Rue Lefèvre-Utile. 22/01/2011

 

(...)

Marque phare pour ses propres gammes, LU le devient aussi sur le marché de la biscuiterie. Et ce en proposant, dès 1967, une politique d'alliance. Raison avancée par Patrick Lefèvre-Utile: "En France, de multiples fabricants se concurrençaient dans une lutte difficile et stérile, mais n'arrivaient pas à percer à l'exportation. Il était nécessaire d'avoir des partenaires répartis dans différentes régions françaises, de réduire les gammes respectives de chacun de façon à les rendre complémentaires et d'obtenir une gamme générale équilibrée. D'autres part, il fallait faire fusionner les réseaux de vente pour couvrir efficacement le territoire". Cette politique d'alliance se concrétise en 1969 avec la fusion de six fabricants au sein du groupe LU-Brun et associés : LU, Brun, Trois Chatons, Saint-Sauveur, Rem et le biscottier Magdeleine. Patrick-Lefèvre Utile en devient le premier président.

Un ménage à six qui pose cependant des problèmes, certains souhaitant concentrer la plus grande partie de là production, quand d'autres préconisent la décentralisation des usines. Hostile à la politique du groupe, Patrick Lefèvre-Utile se voit contraint de partir. Deuxième étape : celle initiée par Claude-Noël Martin, qui, président de la société Céraliment (Biscottes de France, Heudebert, Prior, Pelletier), s'empare en 1975 du tiers du capital de LU-Brun et associés. Le groupe, numéro un français du marché de la biscuiterie, devient Céraliment LU-Brun (CLB) et réunit désormais dix-huit entreprises.

Deux ans plus tard, Claude-Noël Martin prend le contrôle de la société belge GBCo (L'Alsacienne, De Beukelaer, Parein). Le nouveau groupe, introduit en bourse en 1978 sous le nom de Générale Biscuit, regroupe alors trente-deux entreprises et se place au troisième rang mondial de l'industrie biscuitière et biscottière, ce derrière l'américain Nabisco et l'anglais United Biscuit. Détail... croustillant dans l'aventure LU, c'est à la demande de Claude-Noël Martin que Patrick Lefèvre-Utile revient au sein du groupe comme délégué au développement international. Il impose, avec l'agence Lonsdale, un "Livre de normes graphiques" pour préserver l'image de la marque LU, celle-ci devant désormais fédérer des produits aussi différents que le cracker salé Tue, le biscuit Thé Brun, Prince, Granola, Pim's... Dernier acte : BSN prend, en 1986, le contrôle de Générale Biscuit et la fusion des deux sociétés s'opère en 1987.

Prodimarques

 

On retrouvera une photo de Lu en 1996 ici.

   

J'avais fait un pano du site en 2009 avant destruction :

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

 

Le film de la démolition  :

Repost 0
Publié par Daniel - dans Années 60-80
commenter cet article