Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Recherche sur Over-Blog

                          

 

15 août 2010 7 15 /08 /août /2010 00:00

Pas loin de chez BC... Une péniche appelée Ourson ! (sourire)

La Seine à Juvisy. 27/07/2010

Repost 0
Publié par Daniel - dans Cartes postales
commenter cet article
14 août 2010 6 14 /08 /août /2010 00:00

Je sais, ça ne fait rire que moi (j'en ai les yeux qui piquent en écrivant cet article) !

Que le propriétaire du restaurant me pardonne !... Après tout, je lui fais d'la pub.

Avenue de Morangis. 11/07/2010

Repost 0
13 août 2010 5 13 /08 /août /2010 00:00

SuperPlak is back again in the Résidence of Mozarte... Ben oui, quoi ? Le grand Maurice Ravel a un accent !


Le brave Auber aussi :


Bien qu'un peu penché, le bon Hector Berlioz a le droit à un accent. Tout va bien.


Malgré son ancienne plaque, le merveilleux Debussy (Claude de son prénom) a son é accent aigu.


Ah ! Tiens ,déjà, l'auteur de l'Arlésienne, lui, il a carrément le droit à une rue alors qu'il n'y a qu'un parking. Pas de nouvelle plaque pour Chabrier !?


C'est alors que le double coeur de SuperPlak fait un quadruple saut périlleux : Erlanger n'a pas d'accent sur son allee... Stuféfaction ! Délire ! Abomination !  Mais qui est donc cet Erlanger ? Déjà, ça rime avec étranger... Et tout le monde sait que les racistes n'aiment pas les erlangers... Rendez donc son accent à ce pôv' Erlanger ! Ou SuperPlak lance un comité de soutien aux musiciens inconnus. Même Deezer ne connait pas ce mystérieux Camille qui a pourtant écrit La Glu et le Barbier de Deauville (sic). Rien à la médiathèque. Pas de MP3.

Non, mais j'y crois pas : Camille Erlanger is on FaceBook... 
N'hésitez plus, devenez l'ami de Camille. Votez Erlanger. Et redonnez lui son accent !

Repost 0
12 août 2010 4 12 /08 /août /2010 00:00

Dimanche, je revanais en RER C d'une balade à Paris et j'étais descendu à Athis pour me promener sur les bords de Seine lorsqu'une auto a ralenti près de ce banc, le chauffeur dépité a sorti la tête pour dire à ses passagers :

- "Pft ! Ils mettent des bancs et on voit rien !"

Effectivement...


Quai de l'Orge. 08/08/2010

Repost 0
11 août 2010 3 11 /08 /août /2010 00:00

Le 11 Août 1999, la France entière se munissait de lunettes pour voir un rond argenté. Le soleil avait rendez-vous avec la lune. Je me souviens être allé exprés en Normandie photographier cela ! Impressionnantes, ces quelques minutes de nuit glacée !!!

A Athis, l'éclipse n'était pas totale :


Éclipe de soleil du 11 août 1999 envoyé par elfronto.

Repost 0
10 août 2010 2 10 /08 /août /2010 00:00

Sur tous les panneaux municipaux, on peut voir cette belle affiche moralisatrice et politiquement correcte sur le logement indigne :


Je suis donc retourné voir le bidonville de roms coté Rue Nouvelle. Il était toujours là. Ça pour être indigné, j'étais indigné...


Rue Nouvelle. 27/07/2010


Et puis le lapin Pan Pan a traversé la Rue Nouvelle en marmonnant qu'il était en retard, j'ai sorti mon APN et j'ai, je l'avoue quelque peu oublié les roms.




Puis je suis allé me promener au Port aux Cerises.

Repost 0
9 août 2010 1 09 /08 /août /2010 00:00

Allez, je sens que vous en redemandez (sourire)... Suite des souvenirs du lycée polyvalent d'Athis-Juvisy en 1974 (classe de première) :

  

Ange et Edy avaient ensuite cours au troisième étage du bâtiment du lycée. La classe n'était pas encore arrivée et ils étaient les premiers à se pointer.

Tous les sacs étaient sur les tables. Ange et Edy se regardèrent et sans se parler se comprirent aussitôt. Ils ouvrirent les fenêtres. Un à un, les sacs commencèrent à faire un joli vol plané.

Sac, vole !

Soudain Edy allait jeter un dernier sac par la fenêtre lorsqu'il eut un haut-le-corps : c'était le sien !

Ouf ! Il poussa un soupir de soulagement.

Puis profitant d'un temps mort, Ange et Edy cachèrent leurs propres sacs pour qu'ils ne subissent pas le même sort que les autres.

Ensuite, Ange eut envie de pisser. Edy ne sachant pas quoi faire décida d'aller en faire autant. Le gros gag quand un gars est en train de pisser dans les urinoirs, c'est d'ouvrir un robinet d'eau au lavabo et de l'asperger. C'est ce que ne manqua pas de faire Edy. Ange se trouva ainsi arrosé sans pouvoir esquisser le moindre geste de défense.

Les deux garçons revinrent dans la classe. Lydia at Adèle bavardaient.

Réginald, Régis, Gisèle et Nadège jouaient aux cartes.

Dans un autre coin, Géraldine finissait un devoir.

Danièle et sa soeur apprenaient leurs leçons.

Tous avaient remonté leurs cartables.

C'est alors que Gildas fit son apparition. Quand il s'aperçut que son cartable n'était pas là, il poussa de hauts cris.

Ange le consola en lui montrant son sac quinze mètres plus bas sur la pelouse. Il avait déjà une petite idée derrière la tête et fit un clin d'oeil complice à Edy...

Gildas descendit les escaliers (il n'y avait évidemment pas d' ascenseur) pour récupérer son cartable. Ange et Edy ricanèrent sadiquement en prenant la poubelle, la vidèrent en dessous de l'estrade et filèrent aux toilettes.

Pendant ce temps-là, Gildas était arrivé en bas et marchait sur les pelouses pour prendre son sac.

Il allait se baisser lorsqu'il entendit Edy l'appeler. Il leva la tête sans méfiance pour savoir de quoi il retournait.

Il vit d'abord une poubelle sortir de la fenêtre et sans trop comprendre ce qui lui arrivait, il se trouva trempé de la tête aux pieds.

En haut, Ange et Edy riaient bêtement à s'en péter la panse. Gisèle, de son coté, se leva et alla admirer les dégâts :

- Vous êtes dégoutant avec lui. Vous êtes vaches quand même.

- Répète un peu pour voir, fit Edy.

- Vous êtes des ignobles individus !

Sans se parler, Ange et Edy se ruèrent sur la jeune fille. L'un la prit par les bras et l'autre par les pieds. Direction : lavabo.

Quand ils revinrent, la tête de Gisèle était passée sous les robinets.

Gildas était remonté depuis longtemps. Ange et Edy se regardèrent. Le premier alla se placer près d'une fenêtre ouverte. Le second courut s'emparer de nouveau du sac de Gildas.

- Oh ! Dis, Ange, t'attrapes ?

Edy balança le cartable comme un ballon de rugby.

Par un malencontrueux hasard, Ange leva les bras et... rata le sac qui passa par la fenêtre...

Gildas poussa un terrible hurlement... et descendit les escaliers. Ange et Edy le regardèrent partir en rigolant. Tout à coup, Ange vit un parapluie dans le couloir. Là, Edy dut lui demander des explications.

Gildas avait à peine remonté les trois étages qu'Edy avait piqué le cartable une nouvelle fois. Ange venait d'ouvrir le parapluie et accrocha le sac au pépin puis mit le tout par la fenêtre et lacha.

Soudain, Danièle cria, affolée :

- C'est le parapluie de la surgé !

Ange et Edy commencérent à rire jaune mais se bidonnèrent en voyant ce pauvre Gildas ramasser son cartable pour la troisième fois. Ce brave Gildas eut la bonté de remettre le parapluie à sa place...

 

DG Septembre-Octobre 1974

 

 

 

 

 

Repost 0
Publié par Daniel - dans Années 60-80
commenter cet article
8 août 2010 7 08 /08 /août /2010 00:00

En fin de semaine dernière, nous avions entendu toute la nuit des pleureuses de la communauté capverdienne. Nous avons appris plus tard le drame qui était arrivé. La famille voisine partie au Cap-Vert pendant l'été avait eu un grave accident d'auto. Le papa et la fille étaient indemnes mais la maman était dans le coma et le fils était décédé.

Repost 0
Publié par Daniel - dans Gens
commenter cet article
7 août 2010 6 07 /08 /août /2010 00:00

Est-ce moi qui rêve d'elle ou elle qui rêve de moi ?

Abribus de la Cité Mozart. 19/07/2010

Repost 0
Publié par Daniel - dans Pub
commenter cet article
6 août 2010 5 06 /08 /août /2010 00:00

La médiathèque Simone-de-Beauvoir d'Athis-Mons n'ouvrira qu'en 2011 mais où sont passés tous les documents ? vous demandez-vous peut-être. Eh bien, ils sont sont stockés dans un lieu secret du Centre Hoche à Juvisy dans un labyrinthe borgésien :


Le labyrinthe envoyé par dandylan.

 

TOUS les livres sont nettoyés, en train d'être "recotés" pour indiquer comment ils se rangent.

     

TOUS doivent être "réindexés" dans la base du catalogue (pour savoir dans quel "pôle", ils sont rangés). Une étiquette en haut à gauche indique leur nouvel emplacement (ci-dessous CS pour Civilisation et Société) : 

    

 

TOUS doivent être munis d'une étiquette anti-vol RFID qu'il faut programmer en fonction du code-barres :
   

 

Un travail de TITANS (euh ! de forçats...). Et dire qu'il y a des gens qui pensent que les bilbiothècaires se la coulent douce parce que la médiathèque est fermée... Pauvres médisants !

 

Malgré cela, TOUS les documents sont accessibles, il suffit de les chercher dans le catalogue sur le site des médiathèques et de les demander aux bibliothècaires du Réseau des Médiathèques des Portes de l'Essonne...

Repost 0