Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Recherche sur Over-Blog

                          

 

26 juillet 2010 1 26 /07 /juillet /2010 00:00

J'ai toujours beaucoup écrit sans trop oser m'éditer. Retrouvé ce petit texte écrit en 1986 qui m'a beaucoup amusé :

 

Le bonheur n'a pas de prix

proposbonheurDécidément, c'est encore un truc qui se passe à l'Euromarché d'Athis-Mons...

Ça débute le 6 juin 1983. Au rayon librairie, je repère les "Propos sur le bonheur" du philosophe Alain ; j'en avais lu quelques uns dans un vieux livre de français.

(...)

Je feuillette l'oeuvre de celui-ci ; la couverture (des fleurs) est très jolie. Je décide de le prendre mais je m'aperçois qu'il n'est pas étiqueté et il n'y en a qu'un exemplaire. Je prévois des ennuis à la caisse ; je cherche un livre de taille similaire dans la même collection. J'en trouve un à 18F05. S'ils me le font plus cher, je ne l'achéterai pas.

Cela m'a beaucoup amusé que les "Propos sur le bonheur" n'aient pas de prix. Ç'aurait été un comble que le bonheur soit étiqueté ! Quoique "Le bonheur en plus" de François de Closets l'était (à trente francs et quelques). Je me suis dit que "le bonheur n'ayant toujours pas de valeur culturelle" (disait Freud), ils n'oseraient pas le marchander. EH BIEN, SI !

Bien sûr, la ptite caissière brune a dû faire appel à quelqu'un de la Caisse Centrale. Les clients derrière moi ont dû ronger leurs articles pendant cinq minutes avant que ne débarque une employée noire. Pour éviter l'impatience des clients, la caissière m'a fait payer le reste de mes courses avant que ne revienne sa collègue. La noire se pointe, son bonheur vaut 21F50 !? La ptite caissière brune, un peu dure de la feuille tape 31F50. La noire est déjà partie. Je proteste, un client qui a entendu, me soutient, c'est 21F50 et non 31F50. La ptite caissière brune soupire et appelle la chef caissière. Celle-ci prend le bouquin d'Alain et va vérifier dans son livre de compte. Elle revient cinq minutes plus tard ; son bonheur à elle coûte 23F25, sous prétexte que c'est une nouvelle édition !? Pas très content, je leur laisse le livre d'Alain.

J'ai paumé un quart d'heure. "Eprouvant le temps" (comme Tarrou dans la Peste d'Albert Camus) en toute beauté puisqu'en définitive, je n'ai pas acheté le bonheur. Même Alain m'aurait approuvé.

Le bonheur a disparu pendant quelques jours (traînant peut-être sous la caisse de la ptite caissière brune qui aurait pu faire le bonheur de quelqu'un...) quand soudain, il est réapparu. Le 16 juin très exactemnt. Pendant neuf jours, j'avais cherché le bonheur en vain ; il était introuvable. Et il était là devant mes yeux, le même bouquin que l'aut'fois... à 19F45 ! La monnaie, ça flotte et le bonheur, ça baigne... Non, non, décidement, c'était trop cher. 18F05 ou... rien ! J'ai opté pour cette dernière solution en lisant quelques propos sur le bonheur chaque fois que j'allais à Euro. Je n'ai pas eu le temps de savourer le livre en entier. D'abord, ils ont dû trouver que 45, ça faisait pas très rond et le bonheur est passé à 19F50 puis il a de nouveau disparu. Quelqu'un a dû l'acheter ou peut-être l'ont-ils jeté à la poubelle, ce bonheur étant invendable.

En définitive, j'étais plutôt triste d'avoir perdu le bonheur.

Mais y'en a pas qu'un seul. Un jour, le 22 octobre de la même année, très précisément, j'ai fini par retrouver les "Propos sur le bonheur" à l'Euromarché du Centre Commercial Evry II. Un bonheur au rabais : 14F25. M'enfin après des mois de quête, mon engouement pour le livre d'Alain avait diminué. Je l'ai acheté quand même. Il aura été un de mes thèmes absurdes les plus réussis.

Et encore, je n'ai pas été assez patient. Un an ou deux plus tard, j'aurais "trouvé mon bonheur" à 3F aux livres d'occasion des Puces d'Athis. Mais à cette époque, le livre d'Alain ne m'intéressait plus du tout. Comme quoi...

 

Il est très amusant de penser qu'en ce temps-là, il ne me serait même pas venu à l'esprit que je puisse le trouver gratuitement dans une bibliothèque !!!

Repost 0
Publié par Daniel - dans Dandylan
commenter cet article
25 juillet 2010 7 25 /07 /juillet /2010 00:00

Mercredi soir, on aurait presque pu se croire à la montagne (comme quoi les défilés d'Athis...)


Et le ciel bleu et rose était assez incroyable :



Vue de ma fenêtre. 21/07/2010

Repost 0
Publié par Daniel - dans Nature
commenter cet article
24 juillet 2010 6 24 /07 /juillet /2010 00:00


Paray. 13/07/2010

Repost 0
Publié par Daniel - dans Insolite
commenter cet article
23 juillet 2010 5 23 /07 /juillet /2010 00:00

L'aut'jour, je m'baladais le long d'la Promenade de l'Orge et en voyant des poulettes d'eau, j'ai sorti mon APN pour capter ce moment maternel :



Une vieille dame qui passait, a alors entamé le bout d'gras et m'a dit que c'était beau, les libellules passqu'elle croyait que je photographiais les demoiselles.

 

Mais que l'Orge était sale et que les gens y jetaient n'importe quoi...


...et que il y avait des "algues" et que des mystérieux "ils" avaient "exterminé" (sic) les ragondins. Les pov', c'est vrai qu'on n'en voit plus !?


Et que moi, j'ai eu trop la honte passque je montre que ce qui est joli et que je ne dénonce pas les mauvais cotés de la vie qui détruit trop la nature trop gentille. Bon, allez, j'ai pas eu honte trop longtemps et je suis reparti à la recherche des libellules...


Et que j'ai même rencontré Jérémy le cricket (ben quoi, Brudipat, il rencontre bien Bagheera...)


J'ai même vu ce que je crois être un Gamma (un autographa gamma de son vrai nom) et que j'ai cru apercevoir un ptérophore ailé mais que je l'ai raté avec mon appareil-photo.

Orge et Coteau des Vignes. 20/10/2010

 

Repost 0
Publié par Daniel - dans Nature
commenter cet article
22 juillet 2010 4 22 /07 /juillet /2010 00:00

Tour de controle de l'aéroport d'Orly. 13/07/2010

Repost 0
21 juillet 2010 3 21 /07 /juillet /2010 00:00

Course-poursuite dans Paray-Vieille-Poste :



Place Henri-Barbusse. Paray. 13/07/2010

Repost 0
Publié par Daniel - dans Insolite
commenter cet article
20 juillet 2010 2 20 /07 /juillet /2010 00:00

Tout le monde connait le Coteau des Vignes et sait que le vin d'Athis était réputé au XIXème siècle. On trouve même encore un Grand cru Cuvée du Coteau des Vignes Les Portes de l'Essonne pinot gris 2004 en cherchant bien. On sait moins qu'il existe aussi le pastis du Val...

 

En trichant un peu :

Rue du Bourbonnais. 14/07/2010

Repost 0
Publié par Daniel - dans Pub
commenter cet article
19 juillet 2010 1 19 /07 /juillet /2010 00:00

Toujours à la recherche des documents parlant de la ville sur Google Books, je tombe sur Musée des Familles -Lectures du soir (1849-1850) où dans une des histoires justement (le pain de Gonesse), page 248, on décrit "les défilés d'Athis-Mons si pittoresquement encaissés". D'accord, dans Athis-Mons, il y a Mons mais quand même, on n'est pas à la montagne !!



Il y a même une gravure mais je défie Brudipat d'en faire un Passé/présent et je ne crois pas que Geneviève s'y reconnaisse... (sourires)

Repost 0
Publié par Daniel - dans Ancien temps
commenter cet article
18 juillet 2010 7 18 /07 /juillet /2010 00:00

Un petit tour dans la banlieue profonde :











La Coulée Verte. Paray. 13/07/2010

Repost 0
Publié par Daniel - dans Gens
commenter cet article
17 juillet 2010 6 17 /07 /juillet /2010 00:00

Des fois, je me demande si je ne bois pas trop de bières (Chimay, Kriek, Guiness...)... (sourire)

Mini-golf de la Coulée Verte. 13/07/2010

Repost 0
Publié par Daniel - dans Insolite
commenter cet article