Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Recherche sur Over-Blog

                          

 

9 juillet 2008 3 09 /07 /juillet /2008 00:00

Tout le monde connait Louis Joseph Aimé Thomé de Gamond ? Euh ! J'en vois au fond de la classe qui font la moue. Mais qui était ce brave homme ? C'est l'ingénieur qui a imaginé le premier, le Tunnel sous la Manche !

En 1856, l’ingénieur français, Aimé Thomé de Gamond imagine un tunnel ferroviaire avec la création d’une gare sur une île artificielle. Le projet remanié dix ans plus tard et présenté à l’Exposition Universelle a l’appui de Napoléon III et de la reine Victoria mais finit aux oubliettes en raison de la Guerre de 1870.
Radio France

Le véritable « Père du tunnel » est l’ingénieur français Aimé Thomé de Gamond (1807-1876) qui consacra 30 ans de sa vie et de sa fortune à l’élaboration de divers projets pour relier les deux rives. Il propose ainsi en : 

- 
 
1834 : un tunnel immergé construit à l’aide de tubes en tôles
-    1836 : un pont  
-    1837 : un bac flottant entre deux jetées de 
8 kilomètres chacune  
-    1840 : une jetée
 
-    1844 : un tunnel foré

  Après avoir comparé, en 1856, techniquement et économiquement tous ces projets, Thomé de Gamond opte pour un tunnel ferroviaire foré avec construction d’un port artificiel sur le banc de Varnes. Ce projet sera remanié en 1867 et présenté à l’Exposition Universelle. Il recevra l’approbation de Napoléon III et de la Reine Victoria. 

En 1868, est créé le Comité franco-britannique pour l’étude du tunnel sous-marin dont l’objet est d’approfondir le dernier projet de Thomé de Gamond et de constituer deux sociétés, française et britannique, pour obtenir la concession du tunnel pour l’exécution de l’ouvrage et son exploitation commerciale. 

A la demande de Napoléon III, des études complémentaires sont réalisées mais la guerre de 1870 fait suspendre le projet.

Batisseurs-tunnel

Mais j'aperçois Geneviève qui se gratte la tête : quel rapport avec Athis-Mons ???



Dans le livre de Jean-Pierre Renau sur Thomé de Gamond, qu'apprenons-nous avec stupéfaction ? "Le père du tunnel" avait fait publier les poémes d'une dénommée Cornélie très amoureuse de lui, qu'il avait rencontrée dans sa jeunesse aux Pays-Bas pour la retrouver bien plus tard ! Un "attachement" des plus romantiques puisque voilà que ce brave Louis-Joseph propose à sa femme, cette Cornélie comme dame de compagnie ! Et où donc ? Je vous le donne en mille...

Repost 0
Publié par Daniel - dans Ancien temps
commenter cet article
8 juillet 2008 2 08 /07 /juillet /2008 00:00

Trouvé sur FlickR dans la galerie Urbanisme de Clément Guillaume :

7 quai de l'industrie. Athis-Mons. Essonne.

 


31 quai de l'industrie. Athis-Mons. Essonne.

 

Ajout des liens en 2012 via Lionel. Merci à lui.

Repost 0
7 juillet 2008 1 07 /07 /juillet /2008 00:00

SOUVENIRS…..TOUJOURS… En attendant le Tour…

Cette saison tant attendue, l’été, voyait arriver non-seulement la fin de l’école et l’arrivée des vacances, mais aussi et ça, c’était très important le Tour de France… Tout le monde était passionné et les enfants peut-être encore plus que les adultes ! C’est qu’il y allait de notre honneur à chacun ! On ne faisait pas de paris en « misant », mais ils allaient bon train quand même !

Tous les enfants de la rue de la Paix et de la rue du Miroir, Athégiens et Juvisiens confondus, se rassemblaient sur notre mur pour écouter à la TSF l’arrivée du Tour à chaque étape…C’était très important puisque chacun de nous avait son coureur préféré, bien meilleur que celui du voisin ! La TSF hurlait à tout rompre puisqu’elle était dans notre salle à manger et…que tout le monde était dans la rue ! Ma mère qui aimait beaucoup les enfants avait donné cette habitude…A l’époque, peu de personnes avaient la TSF. C’était encore un objet dont on rêvait mais il y avait beaucoup à faire entre le rêve et la réalité…

Les filles étaient aussi passionnées que les garçons qui eux, se voyaient en futurs coureurs et bien entendu héros de ce Tour de France aussi populaire. Certains, déjà adolescents, faisaient partie d’équipes locales et participaient à des courses le dimanche. Tout ça en s’entraînant tout en travaillant en semaine…il fallait bien vivre ! Un de nos cousins, marchand de cycles à JUVISY, (Monsieur AULIER) était responsable d’une équipe. C’était un « fou » du vélo ! …Des anciens d’ATHIS et de JUVISY s’en souviennent peut-être…mais c’est bien vieux tout ça !

Le Tour de France 2008 commence samedi 5 juillet… Les vélos ne sont plus du tout les mêmes qu’à cette époque, les étapes non plus je crois…Entre vélo, train, avion, le Tour est toujours aussi apprécié par un grand nombre d’amateurs… Admire-t-on autant les coureurs ? Ça, je n’en sais rien ! Je sais simplement que moi j’ai autant de plaisir à suivre les étapes à la télévision…Progrès oblige !

Un simple souhait …qu’il ne soit pas question de dopage. Ce serait dommage de tout gâcher.

Geneviève             Montpellier, le 1er juillet 2008

Ce texte est sous référencement IDDN.
Toute utilisation de celui-ci doit avoir été précédée d'une demande à l'auteur 
Vous trouverez tous les souvenirs de Geneviève
en consultant la Catégorie "Ancien temps"

Pour les inconditionnels de Geneviève, retrouvez ses aventures sur son blog Magitte !

Repost 0
Publié par Daniel - dans Ancien temps
commenter cet article
6 juillet 2008 7 06 /07 /juillet /2008 00:00

Dimanche 6 Juillet 2008 de 10h30 à 13h :
Rendez-vous au
Jardin Jovet à l'initiative du Comité Départemental du Tourisme de l'Essonne.


Jardin Jovet. 03/07/2008

Repost 0
Publié par Daniel - dans Nature
commenter cet article
5 juillet 2008 6 05 /07 /juillet /2008 00:00


Orge. 18/05/2008

Repost 0
4 juillet 2008 5 04 /07 /juillet /2008 00:00
Repost 0
Publié par Daniel - dans Nature
commenter cet article
3 juillet 2008 4 03 /07 /juillet /2008 00:00

Repost 0
2 juillet 2008 3 02 /07 /juillet /2008 00:00


Sentier de la Fontaine Garelle.

Repost 0
1 juillet 2008 2 01 /07 /juillet /2008 00:00


Lycée Marcel Pagnol. 25/06/2008

Repost 0
30 juin 2008 1 30 /06 /juin /2008 00:00

Ah ! Ben, cette fois, Geneviève m'a envoyé le bon texte de circonstance (rires) :

SOUVENIRS D’ECOLE - Petite enfance -

« Vive les vacances, à bas la rentrée….
« Les pions sont à vendre, les boutiques à louer.
« Allez les p’tites ménagères,
« Achetez des choux pas chers
« Et gardez les trognons
« Pour fiche sur la tête des pions …….

Jeunes ne lisez pas, ce n’est pas très respectueux envers ces pauvres enseignants ! Mais c’est ce que nous chantions lorsque les grandes vacances arrivaient…Il est vrai qu’en cours d’année, nos maîtres, maîtresses et professeurs étaient sacrés et qu’on les respectait…Pas question de leur flanquer une gifle ni surtout un coup de couteau….Notre « défoulement » était moins grave et (très honnêtement) on s’arrangeait pour chanter ça quand les intéressés ne pouvaient pas nous entendre…C’était un manque de courage certain, mais ça ne fait rien, ça « défoulait » !

Alors qu’officiellement la classe durait jusqu’au 31 juillet, aux alentours du 14 juillet, nous étions « en roue libre. » Nous commencions à rendre les livres ce qui nous mettait déjà un peu en repos. Bien sûr, nous avions encore droit à une dictée, au calcul mental etc…Mais tout ça sous l’œil débonnaire de notre maître ou maîtresse ! Nous faisions aussi quelques jeux, du dessin, de la couture…Plus question de leçons à apprendre et encore bien moins de devoirs à faire. Et les récréations duraient beaucoup plus longtemps que le quart d’heure réglementaire. Instituteurs, institutrices se promenaient en groupes, tout en nous surveillant.. C’était bien le début des vacances.

Et pour deux mois, jusqu’au 1er octobre, nous retrouvions nos jeux d’enfants avec les copains du quartier. Bien que nous habitions sur JUVISY nos copains de classe habitaient eux sur ATHIS, l’avenue du Miroir étant plus importante sur cette commune. Nos jeux ne variaient pas beaucoup : balle, ballon, tennis dans le milieu de la rue (mais oui, nous n’étions pas NOAH ou autres champions, mais on s’amusait bien et c’était le principal !). Cache-cache, chat perché…que de parties avons-nous faites ! Et la grande récompense, c’était écouter l’arrivée du Tour de France à la TSF. Tout le quartier en profitait…Ah! oui, pour de bonnes vacances, c’étaient de bonnes vacances….Et ma mère, qui ne reculait devant rien, nous organisait des pique-niques soit aux fouilles de Draveil ou dans la forêt de Sénart. Elle emmenait avec nous un ou deux autres enfants…Pour aller à Sénart, c’était « pédibus »…ou éventuellement le car de JUVISY à DRAVEIL et ensuite, la marche….Qu’est-ce que nous étions heureux !

Il y avait aussi notre voyage en Lorraine chez nos grands-parents…La cueillette des mirabelles, puis les vendanges ! Quels souvenirs tout ça !.

A part le voyage en Lorraine, toutes nos occupations de l’été ne coûtaient pas cher, heureusement…Est-ce qu’on se contentait de peu ? Non, la vie était simple…Peut-être étions-nous moins tentés qu’à l’époque actuelle ? Certainement. Nous avions déjà la chance d’avoir un grand jardin et ce Mort-Rû qui le longeait.. Combien d’enfants vivaient dans des petits logements, sans confort…Les temps ont changé, c’est parfait…Faut-il pour autant oublier cette époque lointaine ? Bien sûr que non, elle avait son charme…

Geneviève      Montpellier, 16 juin 2008

Ce texte est sous référencement IDDN.
Toute utilisation de celui-ci doit avoir été précédée d'une demande à l'auteur 
Vous trouverez tous les souvenirs de Geneviève
en consultant la Catégorie "Ancien temps"

Pour les inconditionnels de Geneviève, retrouvez ses aventures sur son blog Magitte !

Repost 0
Publié par Daniel - dans Ancien temps
commenter cet article