Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Recherche sur Over-Blog

                          

 

23 août 2013 5 23 /08 /août /2013 00:00

Ocho (dit aussi Cho) continue de redonner du peps coloré aux murs gris et tristounets de la ville. Donc ce pochoir était juste un essai, m'a-t-il précisé.
 

 

Rue Conrard

 

L'ange (c'est moi qui l'ai baptisé ainsi sans que Cho y trouve à redire) est récent car je ne l'avais pas vu l'autre fois.


Rue Conrard à coté de la pharmacie. 17/08/2013

 

 

Et celui-là, magnifique est "tout frais". J'aime beaucoup !

Allée du Président Denis / avenue Jules Vallès.

 

Repost 0
22 août 2013 4 22 /08 /août /2013 00:00

La papa d'Emilie est à Tarbes. Ses collages se déchirent et se délitent au fils des jours. Celui de la médiathèque devient un palimpseste !

 

Miss Hypnotic-Tac commence à disparaître à la Poste

 

Pour réapparaître derrière Carrefour :

 

 

Le pov'Gabin y a perdu la tête : 

   

 

Par contre, les pochoirs de Bloody Countess sont éternels. J'adore celui-ci :

 
Rue Jean-Pierre Bénart.

 


Rue Camille Flammarion.

Repost 0
21 août 2013 3 21 /08 /août /2013 00:00
Houlà ! Ça construit sec aussi à Morangis...

Place Lucien Boilleau. Morangis. Google Maps. Juillet 2012.
 

Morangis. 11/08/2013.
 


Morangis. Place de l'Eglise. Google Maps Mai 2008

 


Morangis 2012.

Repost 0
Publié par Daniel - dans Avant - après
commenter cet article
20 août 2013 2 20 /08 /août /2013 00:00

Parti à la recherche du mot Athis-Mons sur Google Livres au fin fond des pages 5 à 10. On commence par un bouquin de fiction Fréquence Crash, un "eurothrillers" ou plutôt un thriller aéronautique !!

Des mafieux chinois découvrent un moyen de provoquer des collisions aériennes entre des avions de ligne et exercent un chantage sur les pays européens.
Un thriller aéronautique écrit avec René Baldy, écrivain et scénariste. Jacques Kaufmann a une qualification de vol aux instruments ce qui rend l’intrigue particulièrement crédible.

 

Puis Le Chant du Coq de Paul-Rudolphe Vernuccio. Fiction plus troublante. On trouve 5 occurences dans le livre. On a beau lire au début que toute ressemblance serait fortuite, il y a quand même Saint-Charles ou la librairie du centre-ville. Et le nom d'Estelle Dupré ou de Vincent Coste me ramènent à des noms qui résonnent à mon oreille. J'ai connu un Vincent ou une Dupré... Mais évidemment rien à voir... (sourire)

 

Tout est fiction dans ce policier mais quand on habite la ville, on croit y déceler un signe, un indice indiquant un fait réel.

Je les retrouverai, un par un... pour qu’ils connaissent l’effroi et la terreur. Ils entendront le chant du coq leur liquéfier les tympans, ils sentiront leurs chairs martyrisées par le souffle brûlant du dragon. Je corromprai l’air qu’ils inspirent de mon venin fétide, crèverai les arbres qui les abritent et tuerai leurs rêves en plein vol. Car je suis le feu dévastateur, l’image de la mort qui terrasse d’un seul regard…
The Book Edition 

 

Dans L'Infini de Ronald Shusterman, on lit une expérience qui fait rêver !
 

 

Pour finir aujourd'hui (car il y en a d'autres !!), un peu de poésie dans  Anonymat de Charles Fabian :

 

 

Pour ceux qui douteraient que le ciel puisse être rouge à Athis, je me souviens d'une photo exposée par Bertrand W. lors d'une expo Imathis en 2000, qui a bien un petit coté Mars et Olympus Mons (sourire)


Prise de l'avenue du Général Koenig. 

Repost 0
Publié par Daniel - dans Livres
commenter cet article
19 août 2013 1 19 /08 /août /2013 09:13

Découvert cette CPA que je ne connaissais pas sur Ebay :

Découvert aussi que Morangis n'avait pas de frontière commune avec Athis-Mons et Juvisy !!??

Repost 0
Publié par Daniel - dans Ancien temps
commenter cet article
18 août 2013 7 18 /08 /août /2013 00:00

Photos reprises de mon billet sur Canalblog.

 

 

 

 

 

Port aux Cerises. Draveil. Essonne. 12/08/2013

Repost 0
Publié par Daniel - dans Nature
commenter cet article
17 août 2013 6 17 /08 /août /2013 00:00

Repost 0
Publié par Daniel - dans Insolite
commenter cet article
16 août 2013 5 16 /08 /août /2013 00:00

Qui pensait qu'il y avait une école de céramique à Athis pour apprendre le tournage ?

Un entonnoir pour les confitures, un pichet pour le rosé bien frais, un goutte-à-goutte pour les tomates… Bernadette a le sens pratique. Toutes ses créations en grès de Saint-Amand-en-Puisaye sont là pour nous servir.
 Installée depuis 1989 à « La Friandière », à Ferrière-Larçon, elle s'inscrit et se fond dans la tradition de la potière populaire. Le geste de tournage et d'émaillage se mêle parfaitement à la simplicité de ses formes.
 Aujourd'hui, Bernadette n'ouvre pas le four, on reste au frais dans l'atelier ! Les objets refroidissent à l'intérieur. Pas de gaz, pas d'électricité : c'est elle qui taille menu le bois pour la cuisson.
 Regard bleu et pigment noir se retrouvent dans ses poteries : « A 5 ans, à la MJC, je faisais de la poterie. Après mon bac, je pars pour une formation à Paris. Puis deux ans à Athis-Mons (Essonne) dans une école de céramique où j'apprends le tournage. Je poursuis ma formation avec des stages en Haute-Savoie, en Lozère et dans l'Indre. »
Bernadette se marie avec un agriculteur et s'installe en Touraine.
La suite sur la Nouvelle République

Repost 0
Publié par Daniel - dans Gens
commenter cet article
15 août 2013 4 15 /08 /août /2013 00:00

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
14 août 2013 3 14 /08 /août /2013 00:00

Dimanche matin.
Tout reposait dans Ur et dans Jérimadeth ainsi que dans Athis.
C'est l'heure de ma promenade dominicale habituelle. Je rejoins les Coteaux, il ne fait pas encore assez soleil pour voir des papillons. Mais sous les orties, il y a ceux qui se cachent sous les feuilles. Le Sentier du Grand Rû est méconnaissable, "la nature a repris ses droits" comme on dit tous et la grande trouée d'hiver a été engloutie ; il y a aussi des ornières suite aux grosses pluies récentes.
Avenue des Pommiers, j'aperçois deux personnages du Petit Monde Tentaculesque d'Emilie sur les poteaux de la grille sans mur.
Puis plus loin, je tombe sur une culotte rouge en pleine rue. Mystère !? Qui peut avoir laissé sa culotte ainsi ??? Tout est imaginable, un viol sordide, une scène torride, un sac plein de linge sale qui déborde, Eve croquant la pomme de l'avenue des Pommiers et perdant sa culotte devant le serpent... Mais pas d'explication vraiment logique. Peut-être un magicien qui ôte les culottes des gens sans qu'ils s'en aperçoivent ?
Tiens, il y a des travaux sur la 7 au niveau de Picard. Dans quelques années, le tramway passera par là. Dans un petit terrain vague derrière le stade, je découvre un autre graph d'Ocho. Vois aussi des pochoirs dans le souterrain.
Qui connait la rue Maillet ou la rue Bayetto mis à part ceux qui y habitent ? Tout est calme ici et un monsieur taille sa haie sous le soleil renaissant.
Près de l'hosto, un panneau indique Cho is here et je vois un pochoir sur le mur. Je suis les flèches  vertes pour les vélos par le sentier des 3 ormes. Là de même, la végétation dense a repris ses droits. Je longe le grillage le long du lycée pour rejoindre l'ancienne cour de récré. Un arbre mort me fait penser à une oeuvre de Penone actuellement exposé à Versailles. Rien de nouveau à la cour depuis le passage de Brudi.
Pas trop envie de pousser jusqu'à Juv'. Je redescends vers l'Orge. Dis bonjour à Mohamed le vieux retraité du MV. Traverse la passerelle nouvelle (pourquoi ce promontoire rond au début et non au milieu ?).  Au bord de l'Orge, deux hérons s'envolent sous mon nez, j'ai mon petit Lumix sur moi et je peux prendre quelques photos mais j'aurais dû amener mon bridge. Tout est tranquille ici aussi, nous n'avons pas eu de guerre depuis presque 70 ans. Les gens promènent leurs gosses et leurs chiens. Les enfants donnent à manger aux canards. Des cyclistes se baladent. Je rencontre MM le collègue de l'association. Nous discutons des coteaux, des futures élections en 2014, des nombreux travaux dans la ville... Je vais acheter un pain vigneron à la boulangerie. Dis bonjour au couple capverdien, nos voisins. Me prépare une salade de fruits fraîche, rentré à la maison. Et m'offre un verre de Montbazillac, le pétard du vieux.
Tout repose encore dans Ur et dans Jérimadeth. Ainsi que dans Athis.

Repost 0
Publié par Daniel - dans Dandylan
commenter cet article