Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Recherche sur Over-Blog

                          

 

10 décembre 2013 2 10 /12 /décembre /2013 00:00
C'est un SuperPlak déprimé qui m'appelle l'autre soir. Vaincu par... l'académie. Mais qu'est-ce qui vient accabler notre bien aimé vengeur masqué des plaques opprimées. Voici l'affaire : SuperPlak toujours en vadrouille dans notre belle agglo tombe en arrêt devant ces panneaux ci-dessous et voit le mot déchèterie. Lui, l'aurait plutôt écrit déchetterie. Plouf ! Il plonge vite dans Google en tapant la célèbre citation déchèterie or déchetterie, that is the big question.
 
Je cite en entier l'article trouvé par notre superhéros sur Déchets Gironde tellement il est édifiant !!
Le Mot Déchèterie (histoire du Mot)
 Lors de la création de la Déchèterie d’Escolives en 1990, la précipitation de la réalisation du panneau d’inauguration de cet équipement, a provoqué une faute d’orthographe de la part du Maire qui a toujours été fâché avec l’orthographe, bien que sa propre mère ait fait une carrière comme professeur de lettres.
 L’inauguration se passe avec Préfet, ministre (H. Nallet) et les responsables locaux, lors du conseil municipal suivant la question de l’orthographe du mot déchèterie a fait l’objet d’un débat entre les tenant des deux TT et les tenant de l’accent grave et d’un seul T. A court d’argument et pour ne pas finir la séance du conseil à 2h du matin, le maire a donc proposé au conseil d’en référer à la seule autorité connue et reconnue dans ce domaine, c’est à dire l’Académie Française.
Le Maire a donc envoyé un courrier (pensant que les académiciens "éternels" ne répondraient sans doute jamais) au secrétaire administratif de l’Académie Française. Et ô surprise trois semaines plus tard la réponse est arrivée de la part du secrétariat administratif de l’Académie sollicitée.
Dans sa réponse, l’Académie Française, stipule que dans l’évolution de la langue française qui conduit à une simplification de son orthographe et donc à la suppression des doubles consonnes, il convenait de retenir l’orthographe avec un seul "T".
C’est donc la faute d’orthographe du maire qui est "légalisée". Mais un deuxième épisode l’attendait sur cette question d’orthographe.
En effet d’ou vient ce mot de déchèterie ? Néologisme créé par l’ANRED en 1987 (Agence Nationale de Recyclage des Déchets) ancêtre de l’ADEME, qui ayant créé le concept d’apport volontaire, vendait à des sociétés de services (bien implantées dans la collecte des O.M.) une licence d’utilisation de ce mot protégé comme une marque commerciale.
Basée à Angers, l’ANRED a beaucoup rayonné dans l’ouest de la France, où ce mot était connu avec son orthographe à deux "TT" mais n’était pas arrivé dans l’Yonne ni jusqu’ à Escolives Ste Camille. Un représentant en matériel de déchets (sacs, conteneurs,..) rendant visite au Maire d’Escolives, le félicite pour son astuce, consistant à ne pas mettre deux "TT" à déchèterie, le conduisant à ne pas payer la redevance de marque à l’ANRED. Le maire s’en défend car c’est cette visite qui lui a appris que le mot Déchèterie avec deux "TT" était protégé, comme une marque commerciale.
Voila comment une faute d’orthographe a été validée par l’Académie Française et est devenue la seule forme orthographique reconnue par l’Académie Française, et comment un pas très bon en orthographe est devenu créateur en 1990 d’un nouveau mot de la langue française.
 
SuperPlak file aussitôt à la déchèterie elle-même en quête d'une alternative. Rien à faire : tout est à l'orthographe revisitée par le maire inculte et l'académie simplificatrice : déchèterie. Depuis, SuperPlak broie du noir. A quoi sert d'être un superhéros si les autorités s'en mêlent ?
 
Pour rassurer SuperPlak, précisons un autre article similaire qui laisse envisager une révision de la révision :
Il faut néanmoins reconnaître que la forme déchetterie s’est très largement répandue dans l’usage : il est probable que l’Académie étudiera à nouveau le terme lors de la prochaine édition de son Dictionnaire et réfléchira à la possibilité de signaler les deux graphies.
Grand Lyon
 
Mais il en faut plus pour démonter notre valeureux super-héros. Voilà que plus tard, du bus, il aperçoit  ce merveilleux patacaisse "reclyclerie" à la place Midol !

Je sias que nuos smmoes cpablaess de lrei un txete dnot les ltteers snot dnas le dérsodre mias qanud mmêe !
Même l'Académie ne peut rien contre SuperPlak !
Repost 0
9 décembre 2013 1 09 /12 /décembre /2013 00:00

C'est en voyant cette plaque ci-dessous que je me suis demandé si nous avions fait quelque chose sur cet illustre Timbaud et surtout pourquoi y avait-il une plaque ?

 

Première étape inévitable, le blog de Brudipat. Avec l'outil Recherche d'Over-Blog, on trouve un certain nombre d'articles sur le quai Jean-Pierre Timbaud mais rien sur le bonhomme.

Deuxième étape obligée : Wikipédia.
Jean-Pierre Timbaud, né le 20 septembre 1904 à Bossavy de Payzac, mort le 22 octobre 1941 à Châteaubriant (Loire-Inférieure), est un syndicaliste français appartenant à la Confédération générale du travail.

Il est fusillé comme otage en représailles à l'attentat du 20 octobre 1941 contre le Feldkommandant Karl Hotz.
Rien à voir avec Juvisy.
A partir de Google Images, j'arrive sur une page locale avec une bio détaillée et une illustration.

Le 22 octobre 1941 il est abattu parmi les 27 Otages de la Sablière suite à l’exécution du lieutenant colonel Hotz à Nantes. Il sera enterré à St Aubin des Châteaux avec Maximilien BASTARD (19 ans) et Huynck KON Han.

 

Dernier recours le livre ultime de la Maison de Banlieue sur les noms de rue de la communauté d'agglo. Je trouve cela page 68 :

Le 28 octobre 1944, le Comité de libération de Juvisy, présidé par M. Paul Meillat, décida que le quai de l’Industrie sur la rive gauche de la Seine venant d’Athis-Mons (où il n’a pas changé de nom) porterait désormais le nom de « patriotes tombés pour la Libération de la France » : le nom de Jean-Pierre Timbaud fut alors choisi. 

Je suis un peu décu ; finalement, Jean-Pierre Timbaud est arrivé sur le quai presque par hasard. Au moins, on sait qui c'est.

Il était pas très doué en orthographe (voir sa dernière lettre très émouvante à ses deux amours). Comme quoi on peut être un bon résistant et nul en français.

Mes deux gran amours sait la derniere lettre que je vous ecrit, je vait etre fusillé dan quelque instant mai cheri ma main ne tremble pas je suis un honnette travailleur sait vous deux qui ettes a plaindre il vous faudra surmonté se grand malheur soyet courageuse come je le suis.

Je concluerai par cette citation du site très rouge Comprendre, expliquer, combattre :

Celui qui ne connaît pas l'histoire est condamné à la revivre.

Repost 0
Publié par Daniel - dans Ancien temps
commenter cet article
8 décembre 2013 7 08 /12 /décembre /2013 00:00


Port aux Cerises. 26/12/2013

Repost 0
Publié par Daniel - dans Gens
commenter cet article
7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 00:00

Le Festival court-métrage organisé par Divipassion, c'est cet après-midi et ce soir à la salle du cinoche Ventura. Venez applaudir les fillettes du Clos Nollet et tous les autres participants (dont moi... ;-)

 

Je présenterai un hommage à Auguste Taggiasco :


Hommage à Auguste Tag par dandylan

Repost 0
6 décembre 2013 5 06 /12 /décembre /2013 00:00

Hier, je trainais mes guêtres du coté de la Porte Dorée après une visite au Musée de l'Immigration quand je vois JUVISY en grand sur une affiche. Mais de quoi s'agissait-il donc ?? PARIS-JUVISY ! On n'était pourtant pas dans le RER. C'était la pub pour le match de ce soir à Charléty. Le PSG contre la Juv'. Affiche alléchante s'il en est même si ce n'est que du foot féminin (sourire).

Porte Dorée. Paris. 05/12/2013.

 

Ajout du 07/12/2013 : les juvisiennes l'ont emporté brillamment 1-0, but de Brétigny de la tête sur un coup-franc de Tatane :

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
5 décembre 2013 4 05 /12 /décembre /2013 00:00

C'est une signature que j'ai repérée depuis longtemps du RER après Juvisy. Je ne sais pas si c'est une seule et même signature ou trois ensemble mais ce qui m'attire, c'est l'expression Rébus Sacré qui me fait penser à quelque chose d'égyptien. J'ai réussi à la choper du Reu reu. Elle reste mystérieuse et seuls les initiés doivent en connaître l'auteur et la signification.

 


RER. 19/11/2013

Repost 0
4 décembre 2013 3 04 /12 /décembre /2013 00:00

Brudipat (encore lui) avait soulevé un lièvre ou plutôt un cheval en découvrant avec stupeur et tremblement que les chevaux du Jardin extraordinaire de l'ancienne Butte Branly n'étaient pas morts mais abandonnés avec d'autres sculptures dans le terrain vague de l'ex-zone d'emprise de l'ex-autoroute A86, rue Robert Schuman. Par contre, aucune trace du Roi et de la Reine (peut-être guillotinés depuis). Que font-ils ici ?? Mystère. Et d'ailleurs, que va-t-on faire ici ? Un autre jardin public pour y remettre ces braves chevaux ??

 

 

 

 

 

 

 


Rue Robert Schuman. 01/120/2013

Repost 0
Publié par Daniel - dans Insolite
commenter cet article
3 décembre 2013 2 03 /12 /décembre /2013 00:00

SuperPlak est de retour, le vengeur masqué des plaques opprimées me signale cette fort pertinente Simone de Beauvoire féminisée comme auteure ou comme docteure !!
La faute est énorme mais c'est infiniment subtil !!

 

La suite des aventures de SuperPlak la semaine prochaine... 

Repost 0
2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 00:00

Maître Brudipat a fait un certain nombre de Passé / Présent sur la rue Camille Flammarion (notamment ici et ) mais je ne crois pas qu'il ait fait la passerelle de la rue Camille Flammarion. Je ne suis pas sûr non plus que les deux passerelles soient strictement au même endroit.

 


Rue Camille Flammarion. Juvisy. 2008.

Repost 0
Publié par Daniel - dans Avant - après
commenter cet article
1 décembre 2013 7 01 /12 /décembre /2013 00:00


Draveil. 26/11/2013

Repost 0